ŒUVRES
de
FLORENTINE MULSANT

Grande Sonate pour piano n° 2 op 95
Fermer la fenêtre

Piano

(2020)

Grande Sonate pour piano n°2 op 95

L'oeuvre, d'une durée de 18 mn a été composée au printemps 2020 et est dédiée à Jean Baptiste Fonlupt.
Elle est composée de quatre mouvements.
Le premier mouvement, d'une durée de 5 mn 30 est expressif et de caractère mélodique. La première partie (mesure 1 à 17 ) présente les deux thèmes à la main gauche aux mesures 2 et 3, accompagnés de sextolets. Un développement des différents éléments thématiques est proposé des mesures 18 à 37. A la ré-exposition ( mesure 45 à 68 ), un nouveau développement des thèmes de la main gauche sera donné ( mesure 56 à 73 ). Une coda à la mesure 74 conclut le mouvement dans une douce atmosphère.
Le second mouvement adopte la forme du Scherzo – Trio. Le scherzo est construit autour des résonances d'harmoniques de l'instrument. Il est joué de la mesure 1 à la mesure 27. Le trio ( mesure 28 à 48 ) est de caractère mélodique et fait entendre un thème bâti autour d'accords en quartes. Le retour du Scherzo à la mesure 49 est transposé au ton supérieur et, conclut le mouvement dans une grande énergie.
Le troisième mouvement suit la forme A B A'. Il est composé de quatre parties. La première partie ( mesure 1 à 11 ) présente le thème dans le médium aigu de l'instrument et rappelle des sonorités de flûte. Il sera développé durant les mesures 12 à 43. Deux parties composent le développement : première partie : mesure 1 à 21 deuxième partie : mesure 22 à 43. La ré- exposition à la mesure 44 redonne le thème principal en canon à l'octave. Une coda présentée à la mesure 56, conclut le mouvement dans une lumière douce et poétique.
Le quatrième et dernier mouvement adopte la forme du Rondo. Le refrain a un caractère affirmé et s'inspire de la forme d'une toccata. Deux couplets ( mesure 13 à 30 et mesure 43 à 61 ) offrent une atmosphère plus mélodique. La dernière apparition du refrain, à la mesure 62 donnera lieu à de légères modifications.
La coda, à la mesure 73 conclut la Sonate dans une puissante énergie.

Extraits sonores



Retour en haut de page

(c) Florentine Mulsant, 2012